Faut-il protéger toutes les espèces menacées ?

16/11/11 à 16:52 - Mise à jour à 16:52

Source: Le Vif

Plutôt que de vouloir à tout prix sauver les espèces protégées populaires auprès du grand public, certains scientifiques estiment qu'il est nécessaire de se concentrer sur des plantes et des animaux qui ont de sérieuses chances de s'en sortir.

Faut-il protéger toutes les espèces menacées ?

© Reuters

Les ours polaires, les tigres ou les pandas géants seront-ils encore longtemps des espèces protégées ? Pas sûr. Non pas parce que la survie de ces animaux n'est plus en danger, mais parce que les scientifiques pourraient laisser ces espèces s'éteindre d'elles-mêmes.

Une enquête réalisée auprès de 600 scientifiques et publiée dans The Independent démontre, en effet, que plus de la moitié d'entre eux sont favorables à un "triage" des espèces. Plutôt que de vouloir à tout prix sauver les espèces stars, il est selon eux nécessaire de se concentrer sur des plantes et des animaux qui ont de sérieuses chances de s'en sortir.

Le principe peut paraître choquant, voire immoral pour certains. Mais les chercheurs estiment que les sommes faramineuses dépensées pour protéger des espèces populaires auprès du grand public pourraient servir à sauver davantage d'espèces moins connues.

Quelles espèces choisir ?
Si l'idée gagne du terrain, les critères de sélection des animaux et plantes à sauver restent encore sujets à débat. "Doit-on choisir l'espèce la plus unique génétiquement, la plus utile économiquement ou si de nombreuses espèces peuvent être sauvées en même temps ?", interroge le Dr Murray Rudd, l'initiateur de l'étude. La communauté scientifique a d'ores et déjà rejeté l'idée du maintien d'une espèce basée sur des critères utilitaires ou culturels.

C'est d'ailleurs sur cet argument que surfent les opposants au "triage": il est, selon eux, impossible d'estimer quelle espèce a le plus de chances de survivre étant donné la complexité des interactions écologiques dans la nature.

Caroline Politi

Nos partenaires