"Espoir", un des derniers rhinocéros de Sumatra, arrive en Indonésie pour sauver l'espèce

02/11/15 à 10:59 - Mise à jour à 10:58

Source: Afp

"Espoir", un rhinocéros de Sumatra né en captivité aux Etats-Unis, est arrivé lundi dans son nouvel environnement en Indonésie, où des responsables espèrent qu'il va pouvoir s'accoupler pour sauver cette espèce rare, en voie de disparition.

"Espoir", un des derniers rhinocéros de Sumatra, arrive en Indonésie pour sauver l'espèce

© Capture d'écran Youtube

Harapan, un mâle de huit ans dont le nom signifie "Espoir", est arrivé à l'aube dans un sanctuaire pour la conservation des rhinocéros sur l'île de Sumatra (ouest de l'Indonésie) après un long périple depuis le zoo de Cincinnati (nord-est des Etats-Unis).

Le rhinocéros "s'adapte bien" après avoir voyagé pendant 36 heures par avion, en bateau et par la route pour rejoindre ce sanctuaire dans le parc national de Way Kambas, a déclaré à l'AFP un responsable du ministère indonésien des Forêts, Bambang Dahono Adji.

"Il est en bonne santé et il a beaucoup d'appétit. Nous avons remarqué ce matin qu'il mangeait toutes les feuilles", a-t-il ajouté.

Les rhinocéros de Sumatra sont parmi les plus rares au monde. Il seraient encore à peine une centaine.

Harapan était le dernier rhinocéros de cette espèce aux Etats-Unis, sans possibilité d'accouplement. C'est pourquoi il a été décidé de le faire venir à Sumatra, afin d'avoir une chance de produire des descendants.

Son frère aîné, Andalas, avait lui été transféré en 2007 d'un zoo à Los Angeles (sud-ouest des Etats-Unis) vers le sanctuaire de Sumatra. Depuis, il est devenu le père d'un petit dans le parc, et un deuxième bébé rhinocéros est attendu en mai prochain.

Harapan sera placé en quarantaine pendant un peu plus de deux semaines avant d'entrer dans le sanctuaire, a précisé M. Adji.

Les responsables du sanctuaire espèrent que le mâle suivra l'exemple de son frère aîné et qu'il s'accouplera avec l'une des trois femelles rhinocéros du sanctuaire.

Les rhinocéros de Sumatra sont les seuls d'Asie à avoir deux cornes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires