En Wallonie, un ministre s'occupe du Bien-être animal

06/08/14 à 09:53 - Mise à jour à 09:53

Source: Le Vif

Avec le transfert des compétences, un nouveau ministère a vu le jour en Wallonie, celui du bien-être animal. Les animaux wallons sont donc à présent représentés par le ministre de l'Environnement, Carlo Di Antonio (cdH).

En Wallonie, un ministre s'occupe du Bien-être animal

© iStock

Le bien-être animal était une compétence discrète, voire invisible dans le gouvernement fédéral, sous la houlette de Laurette Onkelinx (PS), alors ministre des Affaires sociales et de la Santé publique. Mais depuis la 6e réforme de l'État, le Bien-être animal est devenu une compétence régionale.

Attribuer ce domaine à l'environnement n'est pas anodin, d'autant que lors de la précédente législature, Carlo Di Antonio était chargé, entre autres, de l'agriculture. Un changement qui n'est pas pour déplaire aux associations de défense d'animaux qui craignaient des conflits entre les intérêts économiques des filières d'élevage et la protection légitime des animaux dans l'ancienne législature.

"Dissocier le bien-être animal de l'agriculture et l'attribuer à l'environnement est une très bonne nouvelle, car les souhaits et les domaines de compétence sont très différents", affirme Franck Goffaux, directeur de la Société royale protectrice des animaux de Charleroi (SRPA). "Pour autant je suis sceptique à cause des lois différentes qui peuvent émaner des trois régions. Nous comptons prendre contact prochainement avec le ministre wallon, M. Di Antonio", ajoute le responsable. Ce dernier souhaite inviter le nouveau ministre sur le terrain et lui exposer les craintes de la SRPA. "Nous attendons qu'il s'installe et qu'il nous donne ses positions au sujet du bien-être animal".

En savoir plus sur:

Nos partenaires