Concentration record des gaz à effet de serre en 2010

21/11/11 à 11:52 - Mise à jour à 11:52

Source: Le Vif

Les principaux gaz à effet de serre à l'origine du réchauffement climatique ont franchi de nouveaux records de concentration en 2010, dénonce l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

Concentration record des gaz à effet de serre en 2010

© Image Globe

"En 2010, la teneur de l'atmosphère en gaz à effet de serre" produit par l'homme "a atteint une fois de plus des niveaux jamais enregistrés depuis l'époque préindustrielle", au 18e siècle, a déclaré le secrétaire général de l'OMM, Michel Jarraud.

"Même si nous parvenions à stopper aujourd'hui nos émissions de gaz à effet de serre, ce qui est loin d'être le cas, les gaz déjà présents dans l'atmosphère y subsisteraient encore pendant des dizaines d'années et continueraient de perturber le fragile équilibre de la Terre, planète vivante, et du climat", a-t-il ajouté.

Les gaz à effet de serre captent une partie du rayonnement solaire traversant l'atmosphère, qui de ce fait se réchauffe.

Entre 1990 et 2010, le "forçage radiatif" (différence entre énergie reçue et énergie émise par le système climatique, qui, quand elle est positive, aboutit à un réchauffement) de l'atmosphère par les gaz à effet de serre a augmenté de 29%, et à lui seul le dioxyde de carbone est responsable de 80% de cette augmentation.

Le dioxyde de carbone (CO2) est le gaz à effet de serre d'origine humaine le plus important, et contribue à hauteur de 64% du forçage dans l'atmosphère.

Sa concentration dans l'atmosphère a augmenté entre 2009 et 2010 de 2,3 pour mille (ppm), soit plus que la moyenne des années 1990 (1,15 ppm), et que celle des dix dernières années (2,0 ppm).

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires