Cinq endroits qui représentent un danger pour la planète

03/03/14 à 11:28 - Mise à jour à 11:28

Source: Le Vif

Même si l'apocalypse semble un terme un peu galvaudé, il existe, selon l'AtlasObscura.com, des endroits qui représentent une réelle menace pour la planète.

Cinq endroits qui représentent un danger pour la planète

© Thinkstock

1.La centrale nucléaire de Fukushima au Japon.

Après la catastrophe nucléaire de Mars 2011, l'endroit n'est plus revenu que sporadiquement dans les médias. L'histoire est désormais connue : après un tremblement de terre, la centrale nucléaire a été gravement endommagée et 300.000 personnes ont été évacuées. C'est le plus grave accident nucléaire depuis Tchernobyl en 1986. Cependant, selon certains experts le pire pourrait être encore à venir. Les opérations de nettoyage entraînent avec elles des conséquences catastrophiques. Le mystère qu'entretiennent le gouvernement japonais et la compagnie Tepco autour de l'ampleur exacte du drame ne fait que rendre plus opaque la situation. En novembre 2013 Tepco a commencé à vider le bassin de refroidissement du réacteur 4. Un endroit qui contient autant de radioactivité que 14.000 fois Hiroshima. L'opération est plus que délicate et n'a encore jamais été effectuée sur une si grande échelle. Un spécialiste compare l'opération à tenter d'enlever des cigarettes intactes d'un paquet émietté. A la moindre erreur, on risque de se retrouver face à un Tchernobyl puissance trois.

2. La presqu'île coréenne

La guerre nucléaire est une menace pour notre planète. Malgré un mouvement de déconstruction de l'arsenal, les armes nucléaires existent encore et elles restent un danger pour la planète. Dans le monde , il y aurait 17.300 ogives nucléaires. Elles sont les propriétés de la Russie, des États-Unis, de la France, de la Chine, du Royaume-Uni, d'Israël, du Pakistan, de l'Inde et de la Corée du Nord. Seul cinq de ces pays ont signé un pacte de non-prolifération. Le pays qui suscite le plus d'inquiétude est la Corée du Nord. En 2013, la tension était tellement vive entre les deux Corées que pour la première fois depuis la guerre froide on a parlé de menace nucléaire. La Corée du Nord a effectué un test souterrain et a envoyé un missile dans la mer du Japon. S'il existe peu de preuves de la technologie nucléaire de la Corée du Nord, les analystes restent persuadés que le pays représente une menace pour le monde. Selon l'Institut américain pour la science et la sécurité internationale (ISIS), la Corée du Nord dispose entre 12 et 27 ogives nucléaires. L'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm table plutôt sur 10.

3. L'institut du génome en Chine

Le Beijing Genomics Institute est l'un des plus grands centres de séquençiation du génome au monde. Il a par exemple séquencé entièrement l'ADN des pandas géants, mais aussi le génome du soja, du riz ou encore du concombre. Et plus d'un millier de variantes de bactéries. Chaque année le centre clonerait près de 500 porcs pour des tests. Des évolutions comme celle-ci ont mené à l'eugénisme ou l'amélioration de la race. Une pratique scientifique qui consiste à améliorer les gênes d'une population. Depuis 2012, l'institut cherche à séquencer l'ADN des surdoués. Et ce pour développer des générations de plus en plus intelligentes et in fine produire des super génies génétiquement modifiés.

Dans la plupart des pays occidentaux, ce genre d'expérience est interdite depuis la Deuxième Guerre mondiale pour des raisons éthiques. La Chine ne semble pas s'embarrasser de tels tabous et ne voit pas d'inconvénient à jouer avec l'ADN humain. Si c'est inquiétant, les recherches chinoises n'en sont pourtant qu'à leurs balbutiements et nous sommes encore loin de mutations dangereuses.

4. Centre de Contrôle des maladies d'Atlanta, USA

Le centre américain de Contrôle de maladies contient assez de virus mortels pour décimer la planète. Même si Hollywood exploite régulièrement le scénario de la propagation d'un virus qui se serait "échappé" du centre, il est très peu réaliste tant les souches les plus virulentes sont gardées sous haute protection. Néanmoins le système a montré quelques faiblesses lorsqu'on a constaté une fuite d'air dans l'un des bâtiments en 2012.

5.La caldera du Yellowstone, USA

Le parc national du Yellowstone est connu pour ses bisons, ses geysers et ses fabuleux paysages de montagnes. Mais nichés au coeur du parc, on trouve une chose nettement moins sympathique : la caldeira de Yellowstone, parfois connue sous le nom de "supervolcan de Yellowstone". Ce volcan endormi a été découvert pendant les années 1960 et 1970. La dernière éruption date d'il y a 640.000 ans. Mais elle était 10.000 plus puissante que celle du Eyjafjallajökull en Islande. Si ce dernier se réveille, on ne parle plus seulement d'avions bloqués partout dans le monde, mais bien d'une nouvelle période glacière. La BBC explique cela dans un documentaire particulièrement angoissant.

Trui Engels

Nos partenaires