Brésil: la compagnie des eaux soupçonnée de polluer la baie de Rio

08/04/16 à 17:35 - Mise à jour à 17:35

Source: Afp

La police fédérale du Brésil (PF) a arrêté huit employés de la compagnie publique des eaux de Rio (Cedae), soupçonnée de polluer la baie de Guanabara où doivent se dérouler les épreuves de voile des JO-2016 en août.

"Plus de cinquante policiers fédéraux ont interpellé huit personnes dans les municipalités de Rio de Janeiro, Niteroi, Sao Gonçalo et Belford Roxo", écrit la PF dans un communiqué jeudi. Des échantillons sont en cours de prélèvement dans les stations de traitement (des eaux usées) situées dans ces secteurs", a-t-elle ajouté.

"L'enquête de la PF, ouverte il y a près d'un an, pointe de possibles failles dans le traitement des égouts à Rio de Janeiro et dans l'agglomération, poursuit le texte. Des faits de fraude ont aussi été examinés, l'entreprise responsable pour le traitement des déchets étant soupçonnée d'avoir encaissé des sommes pour un service sans, pour autant, le diligenter correctement".

Les aires concernées sont la baie de Guanabara et les lagunes de Barra de Tijuca et de Jacarepagua.

La dépollution de la baie, où se déversent des rivières d'excréments et objets divers par les égouts faute d'un système de traitement couvrant tous les quartiers de Rio, est une promesse de la candidature carioca aux Jeux de 2016 qui ne sera pas remplie, selon les autorités locales elles-mêmes.

La Cedae s'est défendue en assurant qu'elle "ne causait pas de pollution" et "respectait la législation en vigueur".

La PF a nommé son coup de filet "Opération Feng Shui" en référence à l'art de vivre chinois qui préconise l'équilibre entre les quatre éléments (eau, terre, feu, air).

En savoir plus sur:

Nos partenaires