Biodiversité : les Flamands bientôt obligés d'aller en Ardenne pour observer la nature ?

21/02/14 à 10:42 - Mise à jour à 10:42

Source: Le Vif

Le recul de la biodiversité en Flandre dégrade les possibilités d'éducation à la nature, selon un communiqué du Bureau des Guides. De nombreuses espèces ont disparu et ne peuvent tout simplement plus être observées dans le nord du pays.

Biodiversité : les Flamands bientôt obligés d'aller en Ardenne pour observer la nature ?

© Photo : Le Bureau Des Guides

Le Bureau des Guides, organisateur de stages, de classes vertes et d'excursion sur des thèmes liés à la nature, tire la sonnette d'alarme dans un communiqué. Le recul alarmant de la biodiversité en Région flamande atteint un tel point que certains stages nature ne présentent plus un grand intérêt.

"Un stage sur les phoques à la Baraque Fraiture"

" Un stage sur les papillons de jour, en Flandre, avec un minimum de pratique, une identification d'espèces de papillons sur le terrain ? Cela aura bientôt autant de sens qu'un stage sur les phoques à la Baraque Fraiture! ", affirme le Bureau des Guides.

En Ardenne où se trouve 75 % des espèces de la faune belge, de nombreux stages nature seront donc organisés en néerlandais , annonce le communiqué.

Le problème ne se limiterait pas à l'observation des papillons. " Pour un grand nombre de thèmes nature, en Région flamande, des stages avec activités sur le terrain ne peuvent plus reposer sur une base réelle ".

Parmi les observations du Bureau sur la biodiversité en Flandre, on peut retenir que les castors ne construisent que peu de barrages, que les blaireaux, les cerfs, les batraciens et les reptiles sont devenus rares et que la faune papillon de jour est devenue très banale et avec très peu d'individus.

À l'inverse en Ardenne, on observe que les castors construisent des barrages très spectaculaires, que les blaireaux et les cerfs sont présents en grand nombre et que la faune de papillons reste très riche et variée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires