Biodiversité: le retard de la Belgique agace la Commission européenne

07/04/15 à 06:20 - Mise à jour à 07:09

Source: Belga

La Belgique, surtout la Wallonie et Bruxelles, tarde trop à protéger les habitats et les espèces sensibles. La Commission européenne lui a adressé une lettre de mise en demeure fin mars, peut-on lire mardi dans le journal Le Soir.

Biodiversité: le retard de la Belgique agace la Commission européenne

© Thinkstock

C'est la mise en place du réseau Natura 2000 qui est visée. Ce réseau est constitué d'un ensemble de sites où les Etats membres doivent protéger des habitats et des espèces menacées.

La Wallonie, sur le territoire de laquelle se trouvent 240 sites concernés, aurait dû prendre les mesures nécessaires "au plus tard le 7 décembre 2010", rappelle la Commission européenne dans sa lettre. Or à l'heure actuelle, à peine 57 sites ont fait l'objet d'un arrêté. "Toutes les mesures de protection n'ont pas été prises", observe l'exécutif européen qui pointe également des manquements à Bruxelles. La Wallonie a plusieurs fois indiqué que tous les sites faisaient l'objet d'une protection temporaire qui en empêche la dégradation. Mais cet argument ne convainc pas la Commission.

La Belgique dispose de deux mois pour communiquer ses observations. Passé ce délai, elle risque un avis motivé, antichambre de la plainte devant la Cour de justice européenne.

Nos partenaires