Avalanche au Népal : au moins 9 morts et 7 disparus

23/09/12 à 13:20 - Mise à jour à 13:20

Source: Le Vif

Sept alpinistes seraient portés disparus dans l'avalanche meurtrière de dimanche au mont Manaslu, au Népal, a indiqué lundi le ministère népalais du Tourisme.

Avalanche au Népal : au moins 9 morts et 7 disparus

© Thinkstock

"Sept alpinistes manquent à l'appel. Les secours ont été freinés par le mauvais temps. Ils reprennent ce matin", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère Gyanendra Shrestha, à propos de cette avalanche qui a fait au moins neuf morts, selon la police.

Les victimes faisaient partie d'un groupe de 25 à 30 alpinistes - incluant des Français, des Allemands et des Italiens - sur le point d'atteindre le sommet du mont Manaslu (8.156 mètres) parmi les plus dangereux du monde, lorsque leur camp de base a été frappé par un mur de neige et de glace dimanche avant l'aube.
"La plupart des personnes ayant trouvé la mort sont françaises", avait annoncé dimanche le sherpa Ang Tshering, vice-président de l'Association des alpinistes du Népal, après s'être entretenu partéléphone satellitaire avec des membres de l'expédition au camp de base N°3.

Le responsable de la police locale, Basanta Bahadur Kunwar, déclarait quant à lui dimanche par téléphone que "neuf corps avaient été récupérés sur la montagne, dont ceux d'un sherpa et d'un alpiniste allemand".

"Selon des informations du camp de base, il y a sept victimes françaises, dont quatre décédées identifiées d'après des photos et trois disparus, ainsi que deux blessés évacués par hélicoptère sur Katmandou", a déclaré à l'AFP le vice-président du SNGM, Christian Trommsdorff.

Selon M. Trommsdorff, l'avalanche s'est produite sur la voie normale du Mont Manaslu (8.163 m d'altitude). "D'après nos informations reçues depuis le camp de base, cette avalanche s'est déclenchée vers 7.400 mètres et a emporté une partie du camp n°3 à 6.800 mètres", a-t-il précisé.

Ces sept Français faisaient partie de "deux expéditions françaises", a-t-il ajouté, précisant qu'il y avait par ailleurs "des victimes de nationalités allemande, italienne et népalaise".

"Quelque 25 alpinistes partis à l'assaut du sommet du Manaslu ont été pris dans l'avalanche. Pour le moment, 13 personnes ont été récupérées vivantes, dont cinq envoyées par avion vers Katmandou pour être soignées", a encore dit le responsable policier. Huit des rescapés sont toujours au camp de base, en raison de la mauvaise visibilité et des conditions météo qui empêchent les hélicoptères de voler.

Les autorités tentaient dimanche de déterminer le nombre d'alpinistes présents lors de l'accident, afin d'avoir un compte exact des victimes.

Le Manaslu est la huitième montagne la plus élevée au monde et passe pour être l'une des plus dangereuses.

Le vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires