Accélération de l'écoulement des glaciers prouvée par de nouvelles techniques

10/05/13 à 16:59 - Mise à jour à 16:59

Source: Le Vif

Grâce à un nouveau modèle perfectionné mis au point dans le cadre du programme ice2sea financé par l'Union européenne, il a été possible de mieux évaluer la vitesse à laquelle la glace du Groenland avance et se déverse dans la mer, indique vendredi un communiqué de l'Université Libre de Bruxelles (ULB).

Accélération de l'écoulement des glaciers prouvée par de nouvelles techniques

© Image Globe

L'étude a été menée par trois instituts, le Laboratoire de Glaciologie de l'ULB, l'Université d'Utrecht et le GEUS au Danemark. "Nous avons constaté récemment une dynamique accrue des glaciers émissaires du Groenland, et partant, une perte de volume spectaculaire", précise le Dr. Faezeh Nick (ULB).

Cette étude a permis d'examiner plus en détail les effets du phénomène de l'écoulement glaciaire et la contribution en eau qui en découle.

Jusqu'à présent, il était difficile de traduire ce processus en un modèle capable de réaliser des projections de l'élévation du niveau des mers, mais c'est maintenant chose faite. Les scientifiques ont réussi à l'intégrer dans un modèle informatique spécialement étudié pour s'appliquer aux glaciers émissaires à écoulement rapide, selon le communiqué.

Cette nouvelle technique permet de mieux comprendre le phénomène et le nouveau modèle indique que le flux glaciaire de tous les glaciers du Groenland pourraient contribuer à une élévation de 4 à 9 cm du niveau de la mer d'ici 2100. Si l'on ajoute à ce chiffre l'estimation de la fonte des glaces du Groenland, on obtient une contribution totale à l'élévation du niveau de l'eau de 7 à 18 cm d'ici 2100.

Les résultats de cette étude font l'objet d'une publication dans la revue Nature.

Nos partenaires