2013, la sixième année la plus chaude depuis 1850

05/02/14 à 13:10 - Mise à jour à 13:10

Source: Le Vif

2013 a été la sixième année la plus chaude pour la Terre depuis 1850, ex-aequo avec 2007, selon les statistiques de l'Organisation Météorologique Mondiale (OMM), une institution des Nations unies.

2013, la sixième année la plus chaude depuis 1850

© Reuters

La température moyenne à la surface des terres et des océans a dépassé de 0,50°C la normale calculée sur la période 1961-1990 et de 0,03°C la moyenne de la dernière décennie (2001-2010), précise l'OMM. "La température moyenne de 2013 confirme la tendance au réchauffement sur le long terme", souligne le secrétaire général de l'OMM Michel Jarraud.

"C'est une réalité indéniable même si le rythme de réchauffement n'est pas uniforme. Vu les concentrations records de gaz à effet de serre qui sont mesurées dans l'atmosphère, la hausse des températures va se poursuivre sur plusieurs générations", a estimé le météorologue.

On a commencé à effectuer des observations météorologiques systématiques depuis 1850.

Le 21ème siècle compte déjà 13 des 14 années les plus chaudes jamais observées. Le record est détenu par 2010 et 2005, caractérisées par une température moyenne dépassant d'environ 0,55°C la normale, suivies de 1998, marquée par un phénomène El Nino extrêmement puissant, souligne l'OMM.

Les phénomènes El Nino et La Nina, connus respectivement pour réchauffer ou refroidir le climat, font partie des principales causes de variabilité naturelle de ce dernier. Ils ont été notoirement absents en 2013, année plus chaude que 2011 et 2012.

L'année 2013 fait partie des quatre années les plus chaudes qui aient été caractérisées par des conditions sans Nino et Nina.

Les données publiées mercredi sont les résultats préliminaires d'un rapport annuel que l'OMM diffusera en mars.

La température en Belgique en-dessous de la moyenne

Bien que 2013 soit la sixième année la plus chaude depuis 1850, selon l'Organisation météorologique mondiale (WMO), la température en Belgique est restée l'an dernier en-dessous de la moyenne, a indiqué mercredi le météorologue de l'IRM David Dehenauw.
"Avec une température annuelle moyenne de 10,1 degrés en 2013, notre pays se situe en dessous de la moyenne qui atteint normalement 10,5 degrés", principalement en raison des rudes mois d'hiver de 2013 qu'a connu la Belgique, explique David Dehenauw.
"L'année la plus chaude dans le monde était jusqu'à présent 2010, alors qu'en Belgique, la plus froide était 1996."

Selon la WMO, les chiffres prouvent que la Terre est réellement en train de se réchauffer. "On peut difficilement passer à côté. En Belgique, l'on reste pour l'instant épargné par des conditions extrêmes comme on peut en voir ailleurs. Mais dans notre pays également, les conséquences sont visibles: la température a augmenté de 2 degrés par rapport au début des mesures météorologiques en 1833."

Nos partenaires