2013, l'une des quatre années les plus chaudes dans le monde depuis 1880

22/01/14 à 07:54 - Mise à jour à 07:54

Source: Le Vif

L'année 2013 a été la quatrième plus chaude dans le monde depuis le début des relevés de température en 1880, confirmant la tendance au réchauffement à long terme de la planète, a annoncé mardi l'Agence océanique et atmosphérique américaine (NOAA).

2013, l'une des quatre années les plus chaudes dans le monde depuis 1880

© Thinkstock

La température moyenne combinée sur les terres et sur les océans a été de 14,52 degrés Celsius, soit 0,62 degré de plus que la moyenne du XXe siècle (13,9 degrés), précise dans son rapport annuel la NOAA.

La température moyenne du globe a grimpé de 0,06 degré par décennie de 1880 à 2013 et de 0,15 degré par décade au cours des 50 dernières années (1964-2013). 2013 a aussi marqué la 37e année d'affilée avec une température moyenne supérieure à la moyenne du XXe siècle, selon la NOAA.

Toutes les années du XXIe siècle (2001-2013) comptent parmi les 15 plus chaudes dans le monde depuis 1880. Les trois années les plus chaudes dans les annales ont été 2010, 2005 et 1998, précise la NOAA.

Alors que la plus grande partie du monde a connu l'an dernier des températures au dessus de la moyenne, quelques régions dans le centre des Etats-Unis, de l'est du Pacifique et de l'Amérique du sud ont été plus froides que la moyenne.

La Nasa a également publié mardi ses propres estimations de températures dans le monde en 2013, qui sont très légèrement différentes de celles de la NOAA.

Ainsi l'année dernière a été selon les relevés de l'agence spatiale américaine le 7e plus chaude sur le globe depuis 1880 avec une température moyenne de 14,6 °C, 0,6 degré plus élevé que la moyenne du XXe siècle.

La tendance générale d'un réchauffement de la Terre ne fait pas de doute, explique le principale climatologue de la Nasa, Gavin Schmidt.

"Les tendances à long terme des températures à la surface de la Terre sont inhabituelles et l'année 2013 est venue conforter les indications d'un changement climatique en cours. Alors qu'une année ou une saison peut être affectée par des événements météorologiques, cette analyse montre la nécessité de continuer à surveiller l'évolution des températures sur le long terme", a-t-il souligné.

Chaque nouvelle année ne va pas nécessairement être plus chaude que la précédente mais avec le niveau actuel des gaz à effet de serre dans l'atmosphère, les scientifiques s'attendent à ce que chaque future décennie soit plus chaude que la précédente, indique le rapport de la Nasa. Le niveau de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère était de 285 part par million en 1880 et dépassait les 400 ppm en 2013.

En savoir plus sur:

Nos partenaires