Environ 5.000 Belges sont atteints d'un trouble congénital du système immunitaire

16/04/13 à 16:23 - Mise à jour à 16:23

Source: Le Vif

(Belga) Un Belge sur 2.000 (environ 5.000 Belges) souffre d'immunodéficience primaire (IP), estime le groupe belge d'experts en IP, le BPiDG. Plus de la moitié de ces patients restent aujourd'hui non diagnostiqués, ce qui rend ce type d'évaluation difficile. La semaine mondiale de l'IP aura lieu du 22 au 29 avril pour sensibiliser aux dangers de cette maladie rare et méconnue.

L'IP est une maladie congénitale du système immunitaire et résulte pour le patient en une vulnérabilité accrue aux infections répétées et graves qui touchent par exemple les poumons, les oreilles, les sinus, les tissus cutanés et les méninges. L'apparition régulière d'infections et la mauvaise réaction aux traitements antibiotiques classiques sont quelques-unes des caractéristiques de l'IP. Les médecins ne sont pas très familiers des symptômes de l'IP. Les patients atteints sont trop souvent diagnostiqués tardivement, ce qui peut causer des dommages irréversibles aux organes. Certains patients ne sont par ailleurs jamais diagnostiqués. Un diagnostic rapide de l'IP par les médecins permet de garantir une bonne qualité de vie au patient. "Tous les enfants ou adultes atteints d'infections récurrentes ou d'infections inhabituelles et graves devraient être examinés pour rechercher un déficit du système immunitaire", explique le docteur Sophie Blumental, des unités de maladies infectieuses pédiatriques et d'immunodéficiences primaires de l'Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola de Bruxelles. Un groupe international d'experts en IP a rédigé une liste reprenant les symptômes importants chez les enfants et chez les adultes pour aider les médecins à établir un diagnostic rapide. L'association belge des patients atteints de cette maladie (BOPPI) organise le 20 avril une première journée familiale au domaine d'Hofstade (Zemst, Brabant flamand). (Belga)

Nos partenaires