Environ 42.000 Belges derrière l'initiative citoyenne européenne d'accès à l'eau potable

09/09/13 à 18:29 - Mise à jour à 18:29

Source: Le Vif

(Belga) A quelques heures de la clôture définitive des signatures en ligne pour l'initiative citoyenne européenne (ICE) revendiquant un accès garanti à l'eau potable et à l'assainissement pour tous ainsi que la non-privatisation de ce secteur, les quelque 42.000 signatures belges ont été remises lundi après-midi par l'EPSU (Fédération syndicale européenne des services publics) à Joëlle Milquet, ministre de l'Intérieur.

C'est ce qu'a annoncé la CSC Services publics via un communiqué, lundi. L'organisation syndicale, au même titre que la CGSP et d'autres associations, soutenait le projet et s'est chargée de centraliser une grande partie des formulaires d'adhésion à l'ICE "Right2Water" en Belgique francophone. "Le projet porte trois revendications principales", explique Xavier Lorent, secrétaire permanent de la CSC Services publics et coordinateur de leur campagne. "Tout d'abord, il s'agit de garder l'eau dans le domaine public, de ne pas la laisser être considérée comme une valeur marchande. Cela veut dire, entre autres, qu'il faut refuser la privatisation de ce secteur. Ensuite, le projet propose que tous les citoyens européens puissent avoir accès à une eau potable et de qualité. Enfin, nous voulons que l'UE s'engage à en faire un droit pour tous les habitants de la planète, notamment via l'aide au développement." "Right2Water" est la toute première ICE que connaît l'Europe, qui a instauré cette procédure en 2011. Ce nouveau système permet à de simples citoyens (minimum 7, et de 7 Etats-membres différents) d'inviter la Commission européenne à présenter une proposition législative dans un domaine dans lequel l'UE est habilitée à légiférer. Après dépôt du projet, un million de signatures doivent être récoltées dans l'année, réparties sur au moins 7 Etats-membres de l'UE selon des minima établis par pays. (Belga)

Nos partenaires