Entrepreneurs remplaçants - Laruelle veut des "solutions crédibles" ou elle supprimera le mécanisme

18/07/13 à 10:07 - Mise à jour à 10:07

Source: Le Vif

(Belga) La ministre fédérale en charge des Indépendants, Sabine Laruelle (MR), a indiqué jeudi qu'elle avait demandé au comité de gestion du statut social des indépendants (ABC) de l'Inasti un rapport d'évaluation avec des "pistes crédibles" pour relancer le registre des entrepreneurs remplaçants. Celui-ci compte à peine 15 personnes inscrites, selon L'Echo de ce jeudi.

Entrepreneurs remplaçants - Laruelle veut des "solutions crédibles" ou elle supprimera le mécanisme

"S'il n'y a pas de pistes crédibles, il faudra alors en tirer les conclusions", a réagi Mme Laruelle. "On ne va pas maintenir un système pour 15 personnes...". Lancé en 2010 par la ministre Laruelle, ce mécanisme vise à proposer une solution aux indépendants ayant besoin d'un remplaçant en cas d'incapacité de travail (maladie, maternité, ...) pour une durée de quelques jours, voire quelques semaines. Mais celui-ci n'a pas rencontré le succès escompté. Actuellement, seules quinze personnes sont inscrites dans le registre des entrepreneurs remplaçants, tandis que le nombre maximum d'inscrits a été de 48, selon l'Echo. Pour le Syndicat neutre pour indépendants (SNI) cité par le journal, le manque de succès du mécanisme serait dû à son fonctionnement actuellement trop complexe, alors que trois quarts des indépendants estiment qu'il est indispensable. Pour relancer le registre, le SNI suggère notamment de modifier le calcul des cotisations sociales des remplaçants. Une piste jugée "pas crédible" par la ministre Laruelle. "On ne peut pas créer une concurrence déloyale", insiste-t-elle. Pour elle, si le mécanisme connaît si peu de succès, c'est soit parce qu'il ne répond pas à la demande, soit qu'il n'est pas connu des indépendants. Si aucune "solution crédible" ne peut être apportée, il conviendra alors d'abandonner tout simplement ce régime. Le rapport qu'elle a demandé au comité de gestion de l'Inasti est attendu en septembre prochain. (Belga)

Nos partenaires