Enseignement supérieur - "Pas d'élargissement des tests d'évaluation à l'entrée", assure Marcourt

19/09/13 à 17:56 - Mise à jour à 17:56

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre de l'Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt (PS), a assuré jeudi devant le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles qu'il n'y aurait pas dans l'immédiat de généralisation des tests d'évaluation préalable à toutes les études universitaires, malgré l'appel en ce sens de certains recteurs.

Enseignement supérieur - "Pas d'élargissement des tests d'évaluation à l'entrée", assure Marcourt

"Il n'est pas dans les intentions, du moins pas les miennes, d'élargir ces tests à d'autres dispositifs", a commenté le ministre, interrogé lors de la séance de rentrée du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les universités ont organisé pour la première fois cette année, suite à une proposition en ce sens du ministre Marcourt, un test d'évaluation préalable obligatoire mais non-contraignant pour tous les étudiants désireux de s'inscrire en première année d'études de médecine, filière qui connaît un fort taux d'échec (80%) en première Bac. Plusieurs voix, dont celle du recteur de l'Université de Liège, Bernard Rentier, se sont depuis lors élevées pour réclamer la généralisation de pareils tests à toutes les filières de l'enseignement universitaires. Selon le ministre Marcourt, l'organisation de ce premier test indicatif pour les études de médecine n'offre pas le "recul suffisant" pour envisager un élargissement, a-t-il jugé, renvoyant une éventuelle décision en ce sens à la prochaine majorité. (Belga)

Nos partenaires