Enseignement supérieur - Le Parlement de la Fédération entame l'examen du décret Paysage

14/10/13 à 19:30 - Mise à jour à 19:30

Source: Le Vif

(Belga) Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a entamé lundi l'examen du décret redéfinissant le paysage de l'enseignement supérieur, dont l'élaboration avait suscité de vives tensions entre universités et divisé la majorité des mois durant.

Enseignement supérieur - Le Parlement de la Fédération entame l'examen du décret Paysage

Lundi, en commission de l'Enseignement supérieur, le ministre Jean-Claude Marcourt (PS) a détaillé le nouveau décret, objet d'un difficile compromis politique entre partenaires de l'Olivier en mai dernier. Le nouveau décret définit une organisation générale commune à tous les établissements du supérieur et entend assurer une meilleure mobilité des étudiants, notamment par une meilleure gestion des équivalences de diplômes. Le texte prévoit aussi la création d'un académie unique (ARES), véritable organe de pilotage de l'enseignement supérieur en Fédération, qui sera organisé autour de cinq pôles territoriaux. Il introduit aussi une réforme de l'évaluation des étudiants. Le seuil de réussite sera ramené à une moyenne de 10 sur 20, contre 12 à l'heure actuelle. Une série de mécanismes pour lutter contre l'échec, très important -plus de 50%- en première année du supérieur, y sont également insérés. En commission lundi, les partis de la majorité ont sans surprise accueilli avec satisfaction le projet de décret. L'opposition MR, tout en reconnaissant certains mérites au texte, a critiqué plusieurs de ses dispositions, ainsi que son impact en terme de financement alors que l'enseignement supérieur fonctionne avec une enveloppe fermée depuis des années. Lundi, Jean-Claude Marcourt a rappelé à cet égard qu'il déposerait prochainement une note d'orientation pour lancer le débat sur la révision des mécanismes de financement. "Nous devrons parler de manière progressive de refinancement (de l'enseignement supérieur)", a notamment admis le ministre. (Belga)

Nos partenaires