Enquête pénale Holding communal - D'aucuns s'interrogent sur un éventuel conflit d'intérêts

26/02/13 à 07:17 - Mise à jour à 07:17

Source: Le Vif

(Belga) L'enquête pénale autour du Holding communal, lancée il y a maintenant près d'un an et demi, n'a pas avancé d'un iota. D'aucuns s'interrogent donc sur une éventuelle situation de conflit d'intérêts, rapporte mardi La Libre Belgique.

Selon le journal, aucun administrateur du Holding communal, un des actionnaires de Dexia SA, actuellement en liquidation, n'a été auditionné par la juge d'instruction Colette Callewaert en charge du dossier. D'aucuns s'interrogent sur un éventuel conflit d'intérêts. Le président du tribunal de première instance de Bruxelles, Luc Hennart - qui est donc le responsable direct de la juge d'instruction - est en effet le mari d'Anne-Sylvie Mouzon, laquelle est la vice-présidente du Holding communal. "Je ne vois pas en quoi il y aurait un conflit d'intérêts", a déclaré l'intéressé à La Libre Belgique. "J'ignore tout de l'enquête. J'ai un grand principe: je ne discute pas avec ma femme des affaires qui la concernent, et vice versa." Selon lui, "il n'y a pas de souci au stade actuel". Et s'il y en avait un, sa collègue pourrait prendre les contacts nécessaires. Tout comme il existe des procédures de dessaisissement de la juridiction compétente. En octobre 2011, le député Jean-Marie Dedecker avait déposé une plainte avec constitution de partie civile pour abus de confiance, faux en écriture et escroquerie contre le Holding communal. (PVO)

Nos partenaires