Enlèvement membres MSF en Syrie - Les cinq employés, dont un Belge, ont été libérés

15/05/14 à 21:43 - Mise à jour à 21:43

Source: Le Vif

(Belga) Les cinq membres de Médecins Sans Frontières (MSF) détenus en Syrie ont été libérés et sont sains et saufs, indique jeudi l'organisation dans un communiqué de presse. Les collaborateurs de nationalité belge, danoise, péruvienne, suisse et suédoise avaient été emmenés le 2 janvier dernier par un groupe armé dans le nord de la Syrie. Ils travaillaient dans un hôpital de MSF pour apporter des soins médicaux aux populations victimes du conflit.

Trois des membres de MSF ont déjà été libérés le 4 avril et les deux derniers ont été relâchés mercredi, précise l'organisation. Ils sont actuellement en route pour retrouver leurs familles et leurs proches. "Le soulagement de voir nos collègues rentrer sains et saufs est mêlé à un sentiment de colère face à un acte aussi cynique qui a pour effet de priver d'une assistance vitale une population déjà gravement touchée par la guerre", réagit Joanne Liu, présidente internationale de MSF. "La réduction de l'aide humanitaire est la conséquence directe de l'enlèvement de travailleurs humanitaires. Sur le long terme, c'est la population syrienne qui en pâtit." Cet enlèvement avait contraint MSF à fermer définitivement un hôpital et deux centres de santé dans la région du Djebel Akkrad, dans le nord-ouest de la Syrie. Environ 150.000 personnes y sont désormais privées d'aide médicale. Dans un communiqué, le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders se dit "soulagé" par la libération des cinq collaborateurs de MSF. Le vice-Premier ministre se félicite par ailleurs des contacts "excellents" noués avec MSF dans le suivi de ce dossier et de la discrétion qui a pu être préservée. (Belga)

Nos partenaires