Enfant maltraité à Mouscron - Le parquet fait appel de la libération de la mère et de son compagnon

10/06/14 à 20:06 - Mise à jour à 20:06

Source: Le Vif

(Belga) La chambre du conseil de Tournai a libéré sous conditions, mardi, Gaëlle V. et Miguel D., les bourreaux présumés de Brayan, un enfant torturé à Mouscron en juillet 2013. Cependant, le parquet de Tournai a fait appel de cette décision et les deux inculpés restent donc en prison. La chambre des mises en accusation de Mons devra trancher endéans les quinze jours. L'information a été confirmée par l'avocat de la mère de Brayan.

Les 19 et 20 juillet 2013, Gaëlle et Miguel étaient placés sous mandat d'arrêt et inculpés sous le chef de traitement inhumain et dégradant à l'égard d'un mineur d'âge, avec la circonstance aggravante d'une incapacité permanente ou de la perte d'usage d'un organe, de coups et blessures sur un mineur et de non-assistance à personne en danger. La victime était Brayan, le fils de Gaëlle, âgé de deux ans et demi. L'enfant torturé avait été hospitalisé à Saint-Luc et placé dans un coma. Depuis quelques mois, il est en revalidation dans un centre spécialisé à Bruxelles et aucune information ne filtre sur son état de santé. Après de multiples tentatives, les avocats des inculpés avaient réussi à obtenir leur libération sous conditions mais le parquet a fait appel de la décision rendue par la chambre du conseil, mardi. Depuis l'ouverture de l'enquête, les prévenus restent sur leurs positions. La mère rejette l'entière responsabilité sur son compagnon qui a quant à lui fait des aveux partiels. (Belga)

Nos partenaires