Enfant maltraité à Mouscron : le beau-père de Brayan a fait des aveux partiels

23/07/13 à 13:01 - Mise à jour à 13:01

Source: Le Vif

(Belga) Miguel D., soupçonné d'avoir infligé un traitement inhumain et d'avoir torturé le fils de sa compagne, Brayan (2 ans et demi), a fait des aveux partiels devant la chambre du conseil de Tournai, lundi matin, a indiqué son avocat, Me Gauthier Herpoel.

La chambre du conseil de Tournai a désigné un psychiatre et un psychologue pour dresser un profil de la mère de la victime et de son beau-père, tous deux inculpés de traitement inhumain et dégradant, coups et blessures avec notamment la circonstance aggravante que les faits ont entraîné une incapacité permanente ou la perte d'un organe. Selon son avocat, Miguel D. a lui-même été victime de violence durant son enfance. L'avocat dit avoir un client très impulsif qui travaillait plus de douze heures par jour. "Il admet avoir donné plus qu'une gifle au gamin quand il agissait mal mais il reste très évasif", a expliqué l'avocat. Gaëlle V., la mère de l'enfant, nie quant à elle avoir porté des coups à l'enfant mais elle assume de ne pas avoir dénoncé la violence de son conjoint, par amour. On sait aussi que la crèche avait dénoncé la mère, qui avait entamé une formation en puériculture, au service d'aide à la jeunesse et qu'une enquête avait été ouverte en avril, quelques jours avant le début de la période infractionnelle retenue par le juge d'instruction. Une confrontation entre les deux suspects sera organisée car ils sont en total désaccord sur certains points et notamment sur le sexe ligaturé de l'enfant. Miguel D'Hondt prétend ne pas s'être occupé de l'hygiène de l'enfant tandis que sa compagne conteste avoir placé un élastique autour du sexe de l'enfant. Le petit Brayan est toujours hospitalisé à l'hôpital universitaire Saint-Luc et son état est stabilisé, bien qu'il se trouve toujours dans le coma. (Belga)

Nos partenaires