Enfant maltraité à Mouscron - 150 à 200 personnes ont marché en hommage au petit Brayan

04/08/13 à 12:28 - Mise à jour à 12:28

Source: Le Vif

(Belga) Entre 150 et 200 personnes ont participé, dimanche matin, à la marche organisée à Mouscron par une Mouscronnoise en soutien au petit Brayan, deux ans et demi, maltraité par sa mère et son beau-père, actuellement détenus à la prison de Mons et de Tournai.

Sur les réseaux sociaux, bon nombre d'internautes avaient indiqué qu'ils ne pouvaient se rendre à cette manifestation, en raison des vacances, mais que leur coeur accompagnait les marcheurs. Nation, un mouvement nationaliste francophone, avait dépêché une trentaine de membres. La marche du parc communal vers l'hôtel de Ville de Mouscron s'est déroulée sans incident. Les marcheurs portaient des banderoles à l'effigie de l'enfant et l'organisatrice a demandé d'accorder plus de moyens au Service d'Aide à la Jeunesse (SAJ). Le député-bourgmestre de Mouscron, Alfred Gadenne (cdH) était présent mais n'a pas pris la parole. Le 19 juillet, Gaëlle Verhamme et son compagnon Miguel D'Hondt ont été inculpés pour traitement inhumain et dégradant et coups et blessures avec la circonstance aggravante que les faits ont entraîné une incapacité permanente ou la perte d'un organe. La veille, durant la nuit, la mère de famille avait emmené le petit Brayan aux urgences du centre hospitalier mouscronnois. Le petit garçon avait le corps couvert d'hématomes et le sexe complètement nécrosé en raison d'un fil serré autour. Selon le parquet de Tournai, l'enfant se trouvait dans un état proche de la mort au sein de la clinique universitaire Saint-Luc, à Bruxelles. "Les conséquences neurologiques seront irréversibles", avait commenté le premier substitut du procureur du roi. Il semblerait que l'enfant soit toujours dans le coma. (Belga)

Nos partenaires