Energie - Passer à 100 % de renouvelable à l'horizon 2050 est possible mais coûteux

12/12/12 à 16:02 - Mise à jour à 16:02

Source: Le Vif

(Belga) Il est possible de passer à l'horizon 2050 à une énergie provenant à 100% de sources renouvelables mais l'opération aura un coût important. Une étude scientifique estime entre 300 et 400 milliards d'euros le montant des investissements nécessaires mais ajoute que ce changement de cap produirait entre 20.000 et 60.000 emplois.

Energie - Passer à 100 % de renouvelable à l'horizon 2050 est possible mais coûteux

Après la catastrophe de Fukushima et les Etats généraux de l'Energie de juin 2011, les quatre ministres de l'Energie du pays (fédéral et régionaux) se sont entendus pour commander une étude destinée à examiner la faisabilité et l'impact sur le système énergétique futur de la Belgique de trajectoires susceptibles de mener notre pays vers l'utilisation de 100% de sources d'énergie renouvelables en 2050. L'étude a été réalisée par trois partenaires scientifiques: le Bureau fédéral du Plan (BFP), l'Institut de conseil et d'étude en développement durable (ICEDD) et le VITO, l'institut de recherche technologique de la Flandre. Bien qu'une telle transformation semble à première vue très ambitieuse, note l'étude, elle est "techniquement réalisable" et "faisable". Elle a retenu différents scénarios et souligne qu'en tout cas il faudra d'importants investissements. Les simulations montrent qu'en Belgique 300 à 400 milliards d'euros d'investissement devraient être réalisés d'ici 2050 si l'on veut évoluer vers un système énergétique fondé exclusivement sur les énergies renouvelable, dit l'étude. Elle ajoute qu'une telle transformation aurait aussi un effet positif notamment sur l'emploi. De 20.000 à 60.000 nouveaux emplois pourraient être créés d'ici 2030. (MUA)

Nos partenaires