Energie: le gouvernement laisse le marché agir

30/11/12 à 14:50 - Mise à jour à 14:50

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement fédéral a décidé vendredi de ne pas plafonner pour l'heure les prix de l'énergie, appelant les producteurs à faire connaître d'ici la mi-décembre les tarifs qu'ils comptent pratiquer à partir de janvier.

Energie: le gouvernement laisse le marché agir

Si ceux-ci devaient être jugés trop élevés, le gouvernement pourrait alors à nouveau intervenir, a indiqué vendredi le ministre de l'Economie, Johan Vande Lanotte (sp.a) à l'issue du conseil des ministres. Pour rappel, le gel des prix de l'énergie décidé en mars dernier par l'équipe Di Rupo vient à échéance ce 1er janvier. A partir de cette date, les producteurs pourront en principe relever leurs tarifs. Le gouvernement entend à présent laisser le marché fonctionner, tout en conservant un bâton derrière la porte. Ainsi, si les tarifs annoncés mi-décembre par les producteurs devaient être jugés trop élevés, le ministre Vande Lanotte et le secrétaire d'Etat à l'Energie, Melchior Wathelet (cdH) convoqueraient alors les énergéticiens pour les inviter à diminuer les tarifs les plus élevés -ceux en vigueur pour les plus anciens contrats généralement. En cas de refus, le gouvernement pourrait prendre des mesures, comme par exemple imposer des prix maxima, ou une marge bénéficiaire maximale. Le ministre de l'Economie n'a toutefois cité aucun chiffre précis vendredi: "Vu qu'on pourrait être amené à négocier, je ne vais pas le dire maintenant", a-t-il fait valoir. Par ailleurs, le gouvernement a décidé vendredi de mettre progressivement fin au lien existant actuellement entre les prix pratiqués pour le gaz et ceux du du pétrole. Néanmoins, étant donné que certains fournisseurs sont engagés dans des contrats à long terme, ce découplage entre prix du gaz et du pétrole ne sera total qu'en 2015. En 2013, ce lien ne pourra plus être que de 50%, contre 35% en 2014, avant de disparaître complètement l'année suivante. (VIM)

Nos partenaires