En raison de la vague d'agressions, "c'est Orange mécanique" à Andenne

05/06/13 à 11:17 - Mise à jour à 11:17

Source: Le Vif

(Belga) Après plusieurs agressions "extrêmement violentes" dans le centre-ville d'Andenne (province de Namur), le bourgmestre, Claude Eerdekens, a décidé d'instaurer un couvre-feu et d'interdire la vente d'alcool durant les nuits de week-end. Il déplore la caractère particulièrement violent de ces agressions purement gratuites. "C'est Orange mécanique", a-t-il commenté mercredi.

La dernière agression a eu lieu vendredi soir. Deux hommes ont été tabassés près de la place des Tilleuls. L'un d'eux a eu le nez cassé. "C'est toujours la même bande. Une dizaine de jeunes à laquelle viennent s'ajouter d'autres en fonction des circonstances. C'est toujours entre une heure et trois heures du matin les nuits de week-end. Ils sont armés de battes de base-ball et de matraques télescopiques et tabassent gratuitement celui qui a le malheur de passer au mauvais endroit au mauvais moment. Ils s'en vantent ensuite sur internet. C'est scandaleux", s'insurge Claude Eerdekens. Une quinzaine de faits ont été dénombrés et les agresseurs identifiés. Ils ont entre 15 et 21 ans et sont issus de la bourgeoisie andennaise, précise le bourgmestre. Une ordonnance de police interdit donc pour trois mois les rassemblements de plus de cinq personnes de minuit à 08h00 du matin les nuits du vendredi au samedi et du samedi au dimanche. Les magasins de nuit ne peuvent plus vendre d'alcool durant les nuits de week-end jusqu'au 15 juillet. "On étendra ce couvre-feu aux autres jours de la semaine si le besoin s'en fait sentir, mais la population et moi-même espérons qu'entre-temps, la justice aura fait son travail", conclut le bourgmestre. (Belga)

Nos partenaires