En cinq ans, le parlement wallon a profondément changé, affirme son Bureau

20/03/14 à 12:33 - Mise à jour à 12:33

Source: Le Vif

(Belga) En cinq ans de législature, l'image souvent décriée d'un parlement wallon collant à certains clichés sur la Wallonie a changé pour faire place à plus d'efficacité, de sobriété et d'exemplarité, a affirmé jeudi le président de l'assemblée Patrick Dupriez, dressant un bilan au nom du Bureau de l'institution.

En cinq ans, le parlement wallon a profondément changé, affirme son Bureau

Seul parlement européen certifié ISO 9001 pour la gestion de ses services et métiers, l'assemblée wallonne a réalisé en quatre ans un bond de vingt ans en la matière, selon le certificateur externe, cité par M. Dupriez (Ecolo). Son volume de travail s'est accru et représente désormais un tiers de celui de la Chambre, alors que l'assemblée fédérale emploie sept fois plus de personnel, a-t-il souligné. Assainissement budgétaire oblige, les frais de fonctionnement purs ont diminué de 13% en cinq ans alors que de nombreux nouveaux services sont rendus, fait observer le Bureau. C'est le cas de l'informatisation des services (podcasts, diffusion internet des séances, etc) et d'une plate-forme sécurisée d'échange entre parlementaires, qui a fait chuter le nombre de feuilles utilisées de 41 millions à un million. Elle a aussi amélioré la réactivité des députés qui, sollicités le matin par un citoyen, peuvent voir avant le soir une question écrite envoyée au ministre et être mise en ligne. Aucun voyage parlementaire du Bureau n'a été réalisé sur la législature, les fonctions spéciales et leurs indemnités ont été réduites. Nouvel organigramme avec description de fonctions, gel et objectivation des recrutements, budget établi "sur base zéro" (sans reproduction automatique d'une année sur l'autre), etc: "face aux nouvelles attentes, le réflexe n'a pas été de recruter ou de dépenser, mais de s'investir en alliant les ressources humaines et l'innovation", a souligné le Bureau. "Cette remise à niveau est loin du conservatisme que d'autres ont pu afficher", selon Dimitri Fourny (cdH). (Belga)

Nos partenaires