En cas de scission du pays, les Wallons voudraient une république

23/05/13 à 09:33 - Mise à jour à 09:33

Source: Le Vif

(Belga) Pas moins de 53% des Wallons opteraient pour une république wallonne si l'Etat belge devait disparaître et la Wallonie devenir indépendante, selon un sondage Ipsos/Sudpresse. Dans le cas où cette république verrait le jour, 18% des Wallons interrogés verraient Elio Di Rupo en prendre la présidence, rapporte encore les titres Sudpresse.

Selon le sondage, 53% des Wallons interrogés opteraient pour une république si la Wallonie devait devenir indépendante, les 47 autres pour cent préférant la monarchie. "Le résultat interpelle mais il faut se souvenir que la Wallonie a une forte tradition républicaine, et la relation entre la Wallonie et le Palais est une affaire de raison, pas une histoire de coeur; la monarchie est utile dans une Belgique avec ses communautés, pas dans une Wallonie autonome", souligne le politologue Michel Hermans (HEC-ULg). Francis Balace, spécialiste de la monarchie, insiste que l'on se trouve "dans un cas de figure peu probable". "Moi, je constate que la famille royale est plus populaire aujourd'hui en Wallonie qu'à l'époque de Baudouin, grâce à ce côté familial, aux enfants", ajoute-t-il. A la tête de cette éventuelle nouvelle république, 18% des personnes sondées choisissent Elio Di Rupo, suivi par Paul Magnette (9%), Charles Michel (8%), Benoit Lutgen (7%) et Rudy Demotte (4%), tandis que 41% des Wallons interrogés ne veulent aucune des personnalités politiques actuelles. A noter encore, 50% des sondés voient Namur comme la capitale de cette république wallonne. Les jeunes de 18 à 24 ans ressortent comme étant les plus républicains (62%) tandis que la province du Luxembourg est partagée entre la république et la monarchie (50/50). 1.003 Wallons âgés de 18 à 75 ans ont été interrogés en ligne entre le 8 et le 13 mai dans le cadre de ce sondage. La marge d'erreur maximale est de 3,1%. (Belga)

Nos partenaires