En Belgique aussi, la mastectomie préventive est de plus en plus privilégiée

14/05/13 à 17:09 - Mise à jour à 17:09

Source: Le Vif

(Belga) Tout comme l'actrice américaine Angelina Jolie, les femmes belges acceptent de plus en plus souvent, ces dernières années, une mastectomie préventive en cas de gène défectueux augmentant le risque de cancer du sein et des ovaires, ont indiqué Ivo Nagels de la Fondation contre le cancer et Eric Legius, généticien à Louvain.

En Belgique aussi, la mastectomie préventive est de plus en plus privilégiée

La compagne de Brad Pitt, âgée de 37 ans, a révélé mardi, dans une tribune publiée par le New York Times, avoir subi une double mastectomie préventive car elle est porteuse de ce gène déficient. "A l'heure actuelle, on a découvert 2 gènes - le BRCA1 et le BRCA2 - jouant un rôle important dans les cancers de la femme. Celles qui en sont porteuses courent des risques de développer un cancer du sein dans 60 à 80 pc des cas. Et 30 à 40 pc auront un cancer des ovaires", a expliqué Eric Legius. Les femmes porteuses du gène peuvent choisir d'être suivie régulièrement ou subir une mastectomie préventive. Selon le généticien, 30 à 40 pc des patientes optent actuellement pour cette solution radicale et entre 80 et 90 pc d'entre elles se font enlever préventivement les ovaires après leur 35ème anniversaire. (Belga)

Nos partenaires