En 2013, le cdH bruxellois consacrera une large part de sa réflexion aux 18-30 ans

17/01/13 à 20:37 - Mise à jour à 20:37

Source: Le Vif

(Belga) Le cdH bruxellois approfondira au cours des prochains mois sa réflexion sur l'avenir des 18-30 ans, qui occuperont une place centrale dans son programme électoral pour 2014, ont annoncé jeudi les chefs de file parlementaires bruxellois Céline Fremault et Joël Riguelle, en adressant les voeux du groupe cdH à la presse.

Concrètement, une série de thématiques seront soumises à la réflexion avec des universitaires et des spécialistes du réseau associatif, et sur le terrain local avec les mandataires du parti. Les travaux se focaliseront notamment sur le logement dont la propriété est minoritaire dans cette catégorie de la population bruxelloise en raison des prix pratiqués. Le cdH souhaite rendre la propriété plus accessible, quitte à plancher sur le soutien à des formes alternatives de propriété. Les méninges se concentreront aussi sur l'emploi et les moyens de renforcer des mesures qui ont permis de freiner l'hémorragie chez les jeunes. Autre thème de réflexion: l'accueil de la petite enfance. Le nombre de place en crèches a augmenté sous l'impulsion de la Région au cours des dernières années, mais le taux de couverture est toujours sous l'objectif de 33% préconisé par la Commission européenne, ce qui n'incite pas les jeunes à rester en Région bruxelloise. En raison des impératifs budgétaires, a souligné Joël Riguelle, il s'agit de rechercher également des formes alternatives d'accueil et sur le soutien financier à y consacrer. Le cdH souhaite par ailleurs que le gouvernement bruxellois donne, dans les prochains mois, du contenu au plan 2010-2020 de la jeunesse prévu dans son accord de législature et dans celui de la fédération Wallonie-Bruxelles. Mme Fremault a également insisté pour que l'on instaure enfin une allocation-loyer ne serait-ce qu'à l'attention de publics-cibles, dans un premier temps. Le cdH attend aussi la concrétisation de l'engagement du gouvernement Picqué à offrir chaque année soit un emploi, soit un stage, soit une formation qualifiante à 6.000 jeunes bruxellois dans l'année qui suit leur sortie d'études. (JDD)

Nos partenaires