En 2013, 81 nouvelles drogues ont été signalées en Europe

27/05/14 à 11:19 - Mise à jour à 11:19

Source: Le Vif

(Belga) Des substances psychoactives circulent de plus en plus sur le marché européen et représentent de "nouvelles menaces", ressort-il des rapports annuels de l'Agence sur les drogues de l'UE (EMCDDA) et de l'Institut scientifique de Santé Publique (ISP), présentés mardi à Bruxelles.

En 2013, 81 nouvelles drogues ont été signalées en Europe

L'an dernier, le nombre record de 81 nouvelles drogues ont été signalées pour la première fois via le système d'alerte précoce de l'Union européenne, contre 73 en 2012. Près de 250 substances ont été identifiées sur les quatre dernières années. En 2013, 29 étaient des cannabinoïdes de synthèse, précise l'Agence sur les drogues. Selon cette dernière, le système d'alerte subit "une pression croissante, due au volume et à la diversité des substances apparaissant sur le marché". Ces nouvelles substances psychoactives sont produites pour imiter les effets des drogues illégales "classiques" mais présentent une structure chimique légèrement différente, afin d'échapper aux lois anti-drogues. Leur augmentation constitue de "nouvelles menaces". En Belgique, ces substances psychoactives, activement surveillées, sont toutefois "peu consommées par les jeunes", selon le dr. Michael Hogge (Eurotox) mais elles circulent dans "le milieu festif". D'après ces rapports, la cocaïne reste le stimulant illicite le plus couramment consommé en Europe, malgré une baisse générale de la consommation, notamment en Belgique. Cependant, le pays reste une plaque-tournante pour cette substance, avec une quantité record de 19.178 kg saisie en 2012. Enfin, l'ISP et l'observatoire européen des drogues tiennent à mettre en garde contre la disponibilité "accrue" en Europe des méthamphétamines et de la MDMA, un phénomène qui suscite de nouvelles inquiétudes. (Belga)

Nos partenaires