Emploi - La réforme de l'État limitera l'action de la Région bruxelloise, selon une étude

12/03/13 à 17:04 - Mise à jour à 17:04

Source: Le Vif

(Belga) Une étude réalisée par une chercheuse de l'ULB, dont La Libre Belgique a évoqué mardi les principales conclusions, indique que la sixième réforme de l'État limitera les possibilités offertes à la Région bruxelloise de soutenir l'emploi.

Emploi - La réforme de l'État limitera l'action de la Région bruxelloise, selon une étude

Comme les autres Régions, Bruxelles sera à l'avenir compétente en ce qui concerne la réduction de cotisations patronales pour les groupes cibles, certaines formes d'activation des allocations de chômage, les titres-services, les mesures de création directe d'emplois (ACS, convention de premier emploi, etc.) Selon Marion Englert, auteur de l'étude, alors que ces politiques n'entraîneront qu'un faible retour financier pour les Régions (le retour s'opère via la Sécu qui reste fédérale), elles représenteront à terme un coût très élevé qui ne pourra guère être compensé à Bruxelles par une hausse de ses recettes, en raison de son exposition à une concurrence fiscale venue de Flandre. Le FDF s'est empressé de "saluer" cette étude, "la première à démontrer que la réforme de l'État réalisée par les quatre partis MR-PS-cdH-Ecolo va affaiblir encore Bruxelles", la plus pauvre des Régions. (OCH)

Nos partenaires