Emmanuel De Bock brigue la présidence du FDF

04/12/12 à 00:34 - Mise à jour à 00:34

Source: Le Vif

(Belga) Olivier Maingain ne sera finalement pas le seul candidat à la présidence du FDF. Alors que le dépôt des candidatures se clôturaient lundi soir, le député régional et conseiller communal ucclois Emmanuel De Bock a annoncé, via un tweet, qu'il brigue lui aussi la présidence du parti, peut-on lire sur les sites du Soir et de Sudpresse.

"Moi président... S'indigner sans s'engager ne sert à rien. Faire du FDF le parti des Wallons et Bruxellois qui veulent un autre possible". Tels sont les mots publiés sur le réseau social par Emmanuel De Bock lundi soir, vers 22H15, alors qu'il sortait du conseil communal d'Uccle où il venait de prêter serment. Emmanuel De Bock explique qu'il hésitait depuis plusieurs semaines et qu'il a pris sa décision en voyant qu'Olivier Gosuin et Bernard Clerfayt ne seraient pas candidats. "A ce moment-là, je me suis dit que c'était dommage qu'il n'y ait pas d'autre candidat que le président sortant", a-t-il précisé au Soir. "Parce que nous sommes un parti en bonne forme. Et qu'il faut précisément montrer que le FDF a d'autres personnalités dans ses rangs, en particulier des jeunes. Il n'y a pas que les pères fondateurs et les fils fondateurs, il y a une autre génération, qui est la mienne. Il y a un vivier de jeunes qui s'indignent, c'est très bien, mais il n'y en a pas assez qui s'engagent." Il ajoute qu'il ne veut pas être un "candidat contre quelqu'un", en l'occurrence Olivier Maingain, mais qu'il est "candidat pour susciter le débat, pour assurer la vitalité du parti." (EMMANUEL DE BOCK HANDOUT)

Nos partenaires