Emily Hoyos demande la création d'un contrat-jeune pour un job à mi-temps

05/02/14 à 10:08 - Mise à jour à 10:08

Source: Le Vif

(Belga) Opposé au contrôle des jeunes diplômés par l'Onem avant qu'ils ne touchent les allocations de chômage, Ecolo propose la création d'un contrat-jeune pour donner un sens au stage d'insertion. Celui-ci rime actuellement avec abandon avant éventuellement une sanction, a affirmé mercredi la co-présidente d'Ecolo Emily Hoyos, dans les colonnes du quotidien Le Soir.

Emily Hoyos demande la création d'un contrat-jeune pour un job à mi-temps

Ce contrat à mi-temps permettrait aux jeunes qui le souhaitent de bénéficier, durant leur stage d'insertion, d'un job à mi-temps dans une commune, un CPAS, un centre culturel ou tout autre organisation avec une valeur ajoutée sociétale, moyennant le salaire minimum. Selon Emily Hoyos, la mesure qui figurera dans le programme électoral d'Ecolo serait financée par le fédéral qui restera compétent pour les allocations d'insertion, après la réforme de l'Etat. Pour elle, la logique de laisser les jeunes sans soutien et de les sanctionner n'est pas normale. Il faut dont lier à cela une possibilité pour ceux-ci de trouver du travail. (Belga)

Nos partenaires