Elio Di Rupo dépose plainte à la suite des attaques informatiques au "16"

06/11/13 à 07:09 - Mise à jour à 07:09

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre, Elio Di Rupo, a porté plainte le 21 octobre dernier à la suite de deux attaques informatiques dont a été victime son cabinet, peut-on lire mercredi dans l'Echo.

Elio Di Rupo dépose plainte à la suite des attaques informatiques au "16"

"Je peux confirmer que sur base d'une plainte, nous avons lancé une enquête sur les deux attaques informatiques dont a été victime la Chancellerie du Premier ministre", a expliqué Wenke Roggen, la porte-parole du parquet fédéral, au quotidien économique. "Elle concerne un piratage du 16 octobre dernier et un autre remontant au mois d'août de l'année dernière." D'après l'Echo, une enquête pour espionnage informatique au plus haut niveau de l'appareil d'Etat belge est sans précédent. Mais il est pour le moins étonnant que le Premier ministre n'ait pas immédiatement saisi la justice suite à la détection de la première attaque en août 2012. Pourtant, il fut rapidement établi que les différents ordinateurs de la Chancellerie avaient été infectés par un virus informatique sophistiqué. Les logiciels installés dans les ordinateurs du "16" auraient été ainsi piratés depuis des années, indique le journal. Les virus qui ont été trouvés dans la Chancellerie montrent de grandes similitudes avec les puissants virus auparavant détectés sur le réseau des Affaires étrangères. Ces derniers font d'ailleurs l'objet d'une enquête judiciaire depuis le début de l'année dernière. Via ce logiciel malveillant, les pirates pouvaient espionner toutes les communications internes entre les milliers de fonctionnaires et diplomates des Affaires étrangères, y compris dans les ambassades à l'étranger. (Belga)

Nos partenaires