Elections14 - Vincent De Wolf rejette la taxe ou un péage, préfère des parkings de dissuasion

10/02/14 à 11:58 - Mise à jour à 11:58

Source: Le Vif

(Belga) Le député bruxellois et tête de liste MR à la Région bruxelloise Vincent De Wolf rejette l'idée d'une taxation au kilomètre, dont un test doit commencer la semaine prochaine, et celle d'un péage urbain, préférant l'option de parkings de dissuasion combinés à un réseau étendu de transports publics, a-t-il expliqué lundi matin sur Bel RTL.

La taxation au kilomètre consiste à "mettre la charrue avant les boeufs", a commenté la tête de liste MR à la Région, pointant l'absence d'études sur les conséquences économiques d'un tel choix et le manque de parkings de dissuasion. Vincent De Wolf plaide plutôt pour l'aménagement de tels parkings, couplés à un réseau étendu de métros, bus et RER. Creuser des tunnels et enterrer la Petite ceinture, comme le propose le président de la Fédération bruxelloise du MR Didier Reynders, est par contre "une ville rêvée" dont Vincent De Wolf "partage la vision", a-t-il indiqué. "C'est un projet à quinze ou vingt ans, ça doit se prévoir", a-t-il relevé. "Gérer un pays, ça nécessite de réfléchir et de prendre du recul." Interrogé sur la possibilité de gérer Bruxelles avec la N-VA, Vincent De Wolf a comparé le parti nationaliste flamand à un pyromane. "On ne donne pas des allumettes à un pyromane, et on ne donne pas des allumettes à la N-VA pour enflammer Bruxelles", a-t-il commenté. "C'est un parti qui veut tuer la Belgique, qui veut tuer Bruxelles et qui n'est pas un parti de concertation." Vincent De Wolf a encore souligné que son parti souhaitait consacrer 30 millions d'euros par an, sur les 476 millions d'euros transférés à la Région bruxelloise, pour créer 10.000 emplois par an, en misant la formation. (Belga)

Nos partenaires