Elections14 - "Plusieurs combinaisons logiques possibles"

25/05/14 à 22:48 - Mise à jour à 22:48

Source: Le Vif

(Belga) Le président de la N-VA, Bart De Wever, grand vainqueur du scrutin législatif et régional en Flandre, s'est montré très prudent dimanche soir à l'occasion d'un débat des présidents de partis flamands sur les contours de la future majorité, même s'il a laissé transparaître sa préférence pur un gouvernement de centre-droit.

Pour M. De Wever, "plusieurs combinaisons logiques sont possibles". Il a ajouté vouloir démarrer rapidement les discussions pour former un gouvernement flamand et fédéral. Le succès engrangé par la N-VA n'encourage toutefois pas son leader à céder à l'euphorie. "Il n'y a aucune raison d'être euphorique. Cela ne rapporte rien", a-t-il jugé. Interrogé sur la prochaine coalition, M. De Wever s'est toutefois dit "très heureux" de l'"orientation de centre-droit" des résultats. Le chef de file nationaliste flamand a par ailleurs minimisé les propos du Premier ministre Elio Di Rupo pour qui la famille socialiste, PS et sp.a confondus, est ce dimanche soir la première force politique du pays. "Je n'ai pas besoin de grimper sur les épaules d'un autre parti pour dire que je suis le plus grand", a répliqué M. De Wever. "Je veux me mettre à table avec tout le monde. Pareils propos ne rendent pas plus joyeux". Présent aux côtés de M. De Wever lors de ce débat, le président du sp.a, Bruno Tobback, n'a d'ailleurs pas repris à son compte l'analyse de M. Di Rupo. Pour le sp.a, la main, dimanche soir, appartient clairement à la N-VA. Le CD&V lui aussi estime que c'est aux nationalistes flamands de chercher à former une majorité. (Belga)

Nos partenaires