Elections14 - Les parents de l'enseignement libre énoncent leurs priorités pour le prochain gouvernement

21/01/14 à 15:22 - Mise à jour à 15:22

Source: Le Vif

(Belga) Les parents de l'enseignement libre ont adressé mardi, dans un mémorandum en dix points, leurs priorités pour la prochaine majorité politique qui présidera aux destinées de la Fédération Wallonie-Bruxelles après les élections du 25 mai.

"L'urgence immédiate, c'est évidemment la création de places supplémentaires dans les écoles de Bruxelles principalement, mais cela ne dit rien de la qualité de notre enseignement", souligne Bernard Hubien, secrétaire général de l'Union francophone des associations de parents de l'enseignement catholique (UFAPEC). Pour les parents du libre, le prochain gouvernement se devra aussi de lutter davantage contre l'échec scolaire, en progression notamment en 1re année du secondaire. "Il faudra mettre des moyens pour renverser le mouvement", estime l'UFAPEC pour qui le redoublement de classes encore largement pratiqué en Fédération ne constitue nullement une solution. Pour construire une véritable "école de la réussite" en Communauté française, il incomberait plutôt de renforcer les savoirs de base (lecture, ...), d'améliorer la détection précoce des difficultés d'apprentissage par les élèves et l'accompagnement, et de rendre l'enseignement obligatoire dès 5 ans, contre 6 actuellement. Les parents de l'enseignement catholique suggère aussi de revoir l'organisation du continuum pédagogique en trois tranches: la première de 5 à 8 ans, la seconde de 8 à 12 ans, et la troisième de 12 à 14 ans, "ce qui permettra aux enfants de mieux aborder la 3e secondaire", selon eux. Enfin, afin d'améliorer les performances linguistiques des francophones du pays, l'UFAPEC demande l'organisation "sur tout le territoire de la Fédération", et ce dès l'âge de cinq ans, de cours de néerlandais (ou d'allemand dans la région frontalière avec l'Allemagne). Des cours qui, insiste l'UFAPC, devraient être donnés par des professeurs "formés aux langues étrangères". (Belga)

Nos partenaires