Elections14 - Les directeurs d'écoles fondamentales catholiques réclament aide et de meilleurs salaires

29/04/14 à 18:46 - Mise à jour à 18:46

Source: Le Vif

(Belga) A moins d'un mois du scrutin qui redessinera notamment le paysage politique en Fédération Wallonie-Bruxelles, le collège des directeurs de l'enseignement fondamental catholique a présenté mardi à Louvain-la-Neuve une série de revendications pour l'après-scrutin devant quelque 200 directeurs d'école ainsi que des représentants des cinq grands partis politiques (PS, MR, cdH, Ecolo et FDF) en compétition.

Dans un mémorandum, les directeurs du fondamental catholique réclament avec force une aide administrative pour les aider dans la gestion des nombreuses tâches qu'ils doivent assumer, souvent seuls. Ils souhaitent à cet effet un équivalent temps-plein pour chaque tranche de 400 élèves (100 élèves dans l'enseignement spécialisé). Lourde, la mission de directeur d'école est également peu récompensée financièrement, ce qui entraîne un déficit des vocations. Certains directeurs sont parfois moins bien rémunérés que certains des enseignants qu'ils ont à diriger. Ils gagnent également moins que les directeurs du secondaire. Face à ce constat, le collège des directeurs de l'enseignement fondamental catholique réclame une revalorisation barémique "à la hauteur des responsabilités assumées", ainsi que le bénéfice des mêmes conditions de fin de carrière que les enseignants, notamment la possibilité de partir à la retraite de manière anticipée (DPPR). (Belga)

Nos partenaires