Elections14 - Le PTB affaiblit la gauche, met en garde Paul Magnette

16/02/14 à 12:53 - Mise à jour à 12:53

Source: Le Vif

(Belga) La montée du PTB-Go dans les sondages en Wallonie et à Bruxelles démontre que l'extrême gauche progresse aux dépens de la gauche, PS et Ecolo s'affichant en recul, a estimé dimanche le président du PS Paul Magnette, dans le programme "L'Indiscret" de la RTBF.

Si un sondage reste "la photo d'une opinion à un moment donné", il n'en reste pas moins que le Parti socialiste devra "se battre" pour expliquer son action, face aux propositions "simplistes" d'une extrême gauche qui "surfe sur la colère", a commenté M. Magnette. Le porte-parole du PTB, Raoul Hedebouw, avait estimé au contraire fin janvier dernier qu'une montée de son parti, désormais élargi à d'autres formations d'extrême gauche, ne diviserait pas la gauche mais la renforcerait. Le président des socialistes francophones a confirmé que son parti souhaitait revoir les mesures visant à supprimer les allocations d'insertion, présentées comme un compromis accepté par les socialistes dans des circonstances "tout à fait exceptionnelles", lorsqu'il fallait sortir de la longue période sans gouvernement de plein exercice en 2010. Paul Magnette a défendu l'une des mesures phare de la campagne électorale de son parti: un contrat de travail d'un an, pour tous les jeunes, 18 mois après la fin de leurs études. Interrogé sur la personnalité socialiste candidate à la présidence du gouvernement wallon, M. Magnette a refusé de choisir entre Rudy Demotte et Jean-Claude Marcourt. "On verra au lendemain des élections, parlons d'abord de projets", a commenté M. Magnette. (Belga)

Nos partenaires