Elections14 - Le PS bruxellois part au front en misant d'abord sur l'emploi des jeunes et le logement

16/02/14 à 13:28 - Mise à jour à 13:28

Source: Le Vif

(Belga) L'emploi - à commencer par celui des jeunes à travers la garantie jeunesse et un contrat d'insertion après 18 mois pour ceux qui n'en ont pas décroché -, un soutien aux entreprises créatrices d'emplois et à la formation, un logement accessible grâce à un encadrement des loyers: tels sont les axes de campagne prioritaires adoptés dimanche par plusieurs centaines de militants -entre 450 et 500- du PS bruxellois réunis en congrès en vue des élections du 25 mai.

Les différents volets du copieux programme adopté au terme du congrès ont été présentés tour à tour par le ministre-président Rudi Vervoort, son prédécesseur Charles Picqué, Rachid Madrane, Emir Kir, Philippe Close, Fadila Laanan et Philippe Moureaux dans une configuration destinée à faire passer le message d'une "équipe". Au-delà de l'emploi, de la formation et du logement, le Parti socialiste bruxellois avance aussi des engagements et propositions en matière de lutte contre les discriminations, de mobilité... Il mise sur le développement de 13 zones urbaines pour construire du logement et des équipements collectifs (crèches, écoles) face à l'explosion démographique. Dans une ville-région confrontée à un taux élevé de chômage -un peu plus de 20%, voire 30% et plus chez les jeunes- le PS entend mettre le cap sur la garantie jeunesse visant à proposer à chacun, à la sortie de ses études, un stage rémunéré, une formation ou un emploi. Pour ceux qui n'ont pas décroché de job au bout de 18 mois, le PS propose un stage d'insertion. Le programme prévoit aussi le développement d'écoles des métiers par secteur où autorités publiques, entreprises et écoles proposeront en un même lieu l'ensemble des formations aux besoins du marché du travail et des réductions de charges sociales ciblées pour l'engagement de profils de demandeurs d'emploi spécifiques (suite à la régionalisation de nombreux outils fiscaux, etc.) Dans le domaine de la mobilité, outre le développement du métro d'abord vers le nord, et ensuite vers le sud, et la concrétisation du RER, le PS s'engage a défendre la création de "proxibus électriques" pour les quartiers denses. (Belga)

Nos partenaires