Elections14 - "La classe moyenne flamande doit craindre le pire" des propositions du PS

13/03/14 à 20:31 - Mise à jour à 20:31

Source: Le Vif

(Belga) La N-VA a critiqué les propositions fiscales présentées jeudi par le Parti socialiste. "La classe moyenne flamande doit craindre le pire", a réagi le président du parti, Bart De Wever. Selon lui, "la Flandre aura à choisir entre le modèle PS, avec plus d'impôt et la mort lente du système social, et le modèle N-VA avec moins d'impôts et plus de place pour l'économie".

Elections14 - "La classe moyenne flamande doit craindre le pire" des propositions du PS

"On dirait bien que le PS veut tordre le cou à ce qui reste de notre compétitivité", estime M. De Wever, qui déplore que les propositions socialistes "ne consacrent aucune attention ou presque aux nouvelles économies". "Le PS est en train de construire des châteaux socialistes en Espagne", poursuit-il. "La classe moyenne flamande doit craindre le pire. Qui travaille, épargne ou entreprend sera enseveli sous un tsunami fiscal". Bart De Wever estime que le PS veut mener la politique "la plus asociale qui soit", parce qu'elle ne réduit pas le coût du travail. Il appelle le CD&V et l'Open Vld à choisir entre le modèle PS et le modèle N-VA. Les deux partis, a priori plus proches des thèses de droite défendues par les nationalistes, "doivent expliquer comment ils pensent mettre en oeuvre leurs priorités" s'ils participent à une nouvelle coalition avec le PS. (Belga)

Nos partenaires