Elections14 - Geens et Milquet sarcastiques envers Reynders après les attaques de ce dernier

28/02/14 à 09:55 - Mise à jour à 09:55

Source: Le Vif

(Belga) Les ministres fédéraux Koen Geens (CD&V) et Joëlle Milquet (cdH) se sont montrés sarcastiques vendredi envers leur collègue de gouvernement Didier Reynders (MR), qui les avait attaqués plus tôt dans la semaine à l'occasion d'une tournée en Flandre.

Elections14 - Geens et Milquet sarcastiques envers Reynders après les attaques de ce dernier

"Didier Reynders ressemble à un joueur de foot qui jongle devant les tribunes en attendant le prochain match", a répliqué sur Radio 1 (VRT) le ministre des Finances Koen Geens (CD&V), attaqué jeudi avec son prédécesseur Steven Vanackere (CD&V) par le vice-Premier ministre MR à propos de leur politique fiscale. M. Reynders (MR) s'en est pris durement au CD&V qui l'avait empêché en 2011 de rester aux Finances après un règne de douze ans. Le ministre des Affaires étrangères, qui effectue en Flandre une tournée préélectorale médiatique, a notamment dénoncé des "impôts vexatoires" instaurés par ses collègues de gouvernement, "qui frappent inutilement les gens et rapportent peu". "Je trouve cela dommage", a commenté M. Geens, "j'attendais plutôt des éloges envers les ministres CD&V, mais cela ne me pose pas de problème". Le grand argentier belge rappelle qu'un gouvernement de coalition décide par consensus et exécute un accord de gouvernement. Il refuse, dit-il, de se laisser entraîner dans une campagne de salissage. Interrogé sur la révision à la hausse de la note à long terme de la Belgique par l'agence de notation Standard & Poor's, le ministre des Finances a dit y voir le signe que "nous avons bien travaillé ces deux dernières années". Lors de cette même tournée en Flandre, M. Reynders avait invité mardi deux autres de ses collègues de gouvernement, Laurette Onkelinx (PS) et Joëlle Milquet (cdH), à effectuer elles-mêmes ce genre de visite au nord du pays pour mieux comprendre les mesures en faveur des entrepreneurs. "Ce serait bien que M. Reynders fasse un jour un petit tour dans le monde de la courtoisie et de l'élégance, ce qui ferait le plus grand bien à la politique belge", a répliqué Mme Milquet sur La Première (RTBF). "Je ne communique pas toutes les secondes où je suis en Flandre. En revanche, je lui recommande de venir à Bruxelles pour apprendre à connaître les habitants", a-t-elle ajouté à propos du Liégeois, arrivé il y a deux ans en Région bruxelloise. (Belga)

Nos partenaires