Elections14 - Des militants "anti-choix" surcollent pour inviter l'euthanasie dans le débat

22/05/14 à 15:55 - Mise à jour à 15:55

Source: Le Vif

(Belga) Depuis plusieurs jours, des militants anonymes tentent de raviver le débat sur l'euthanasie en surcollant les affiches des candidats qui ont approuvé la loi qui étend l'euthanasie aux mineurs.

L'action s'étend à plusieurs provinces du pays, tant en Flandre qu'à Bruxelles ou en Wallonie. Les députés et sénateurs qui ont approuvé au cours de cette législature la proposition de loi étendant la loi de 2002 sur l'euthanasie aux mineurs ont eu la surprise de découvrir sur leurs affiches un bandeau rouge barrant leur visage, assorti d'un pouce tourné vers le bas et indiquant "Il (ou elle) a voté pour l'euthanasie des enfants". L'initiative n'est revendiquée par aucun groupe et aucun signe distinctif ne complète le bandeau. Le compte Twitter "no child euthanasia" présente toutefois une longue série de photos des affiches ainsi barrées. Les protagonistes de ce compte restent anonymes. Ils sont à l'origine de l'action qui avait conduit au dépôt de fleurs, d'ours en peluche ou de bougies devant les grilles du parlement lorsque la loi y était discutée. Le site d'information de l'Eglise catholique de Belgique, Info.catho.be, a rencontré cinq de ces colleurs d'affiche toujours anonymes. Deux hommes, qui affirment ne pas se connaître avant cette opération, sont à l'origine de cette initiative. Ils souhaitent dénoncer l'absence de transparence qui, selon eux, a entouré ce vote. La présidente de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité, Jacqueline Herremans, a fustigé ce "déchaînement des anti-choix" qui, à ses yeux, rappellent que "nos libertés sont menacées". "Merci! Très fière que le PS ait eu le courage de permettre aux mineurs de partir dans la dignité", a répondu pour sa part l'une des députées visées, Julie-Fernandez-Fernandez. Tête de liste MR à Liège, le chef de groupe à la Chambre, Daniel Bacquelaine, a pris les choses avec philosophie. "On m'a signalé ce fait hier et on a depuis lors surcollé l'affiche. Je ne partage pas ce message et j'en laisse la responsabilité à ceux qui l'utilisent. Pour le reste, je suis favorable à la liberté d'expression. J'ai mes opinions, elles sont connues et certains peuvent ne pas les partager", a-t-il souligné. (Belga)

Nos partenaires