Elections14 - Départ collectif du MCC: Fumisterie, selon Deprez; sur le terrain, pourtant...

29/04/14 à 14:01 - Mise à jour à 14:01

Source: Le Vif

(Belga) Le président du MCC, Gérard Deprez, a qualifié de "fumisterie" les informations selon lesquelles un départ massif des sections liégeoises du petit parti vers le cdH serait en cours. Cinq personnes issues de la régionale liégeoise ont annoncé leur démission, dit-il, et aucune autre n'a été enregistrée.

Elections14 - Départ collectif du MCC: Fumisterie, selon Deprez; sur le terrain, pourtant...

"Le MCC tient à démentir de la manière la plus formelle certaines informations de presse faisant état du passage collectif de membres du MCC de la Régionale de Liège vers le cdH. S'il est exact que 5 personnes, dont aucun mandataire, ni candidat, ont annoncé leur démission du MCC, aucune autre démission n'a été enregistrée depuis lors. Le MCC affirme qu'il s'agit là d'une opération mensongère qui relève de la fumisterie", a affirmé M. Deprez dans un communiqué co-signé par dix autres membres, dont la députée Marie-Christine Marghem, le bourgmestre dinantais Richard Fournaux, l'échevin verviétois Freddy Breuwer, etc. Vendredi, le bureau régional du MCC a annoncé sa démission collective. Cinq de ses membres ont choisi de rejoindre le cdH, dont le président Jean-Michel Simar. Ils justifient leur décision par le constat d'une impossibilité d'exister au sein du MR: impossibilité d'exister sur le plan local, impossibilité de placer des candidats sur les listes, absence de démocratie interne, etc. "Le MR semble se transformer en un nouveau PRL, digne héritier de la politique néo-libérale et anti-sociale des années 80. L'intégration des centristes anciens PSC ou cdH est un échec", ont-ils conclu dans un communiqué avant d'appeler les militants liégeois du MCC à les suivre. Au début du mois, le bureau régional du MCC a convoqué une assemblée générale sur le thème "Avons-nous encore notre place au MR?", prévue le 17 avril. Le 11, la présidence du Mouvement a décidé de faire reporter cette réunion au mois de juin, la jugeant inopportune dans le contexte d'une campagne électorale. Cette décision a ulcéré les membres du bureau régional. "Je suis droit dans mes bottes. J'ai pris l'initiative de rassembler les membres, ce qu'on m'a refusé. C'est anti-démocratique", a expliqué M. Simar. La régionale liégeoise compte environ 200 membres. S'il n'est pas question aujourd'hui officiellement d'un départ collectif, les choses bougent dans les sections locales, a affirmé M. Simar, particulièrement à Liège-Ville, Oupeye et Flémalle. Du côté du cdH, les instances liégeoises ont pris lundi soir la décision d'accueillir les nouveaux membres en partance du MCC, ainsi que l'indiquait mardi "La Libre". (Belga)

Nos partenaires