Elections14 - Ch. Picqué veut rester actif dans la défense de Bruxelles face au danger nationaliste

16/03/14 à 14:54 - Mise à jour à 14:54

Source: Le Vif

(Belga) L'ex-ministre président Charles Picqué souhaite répondre présent à l'appel de son parti pour défendre Bruxelles face aux dangers qui la menacent sur les plans institutionnel et social. Il n'entend pas pour autant entrer en concurrence avec Rudi Vervoort, tête de liste, pour faire un retour, le cas échéant, à la tête de l'exécutif régional, a-t-il laissé entendre à l'issue du congrès socialiste bruxellois d'adoption des listes électorales.

Elections14 - Ch. Picqué veut rester actif dans la défense de Bruxelles face au danger nationaliste

"Bruxelles n'est pas à l'abri sur le plan institutionnel lorsque l'on observe la persistance d'une poussée nationaliste au nord du pays et son lot de remises en question d'une série d'acquis pour lesquels je me suis battu durant 25 ans. Cette incertitude institutionnelle doit aussi nous rendre extrêmement prudent quant au risque de distanciement entre Wallons et Bruxellois", a commenté Charles Picqué, interrogé par l'agence Belga. Pour lui, il importe également, face au défi démographique, de veiller à ne pas éparpiller les moyens produits par le refinancement de Bruxelles et ceux liés au transfert de compétences. Il s'agit ainsi de les consacrer prioritairement à l'emploi, à la formation, à la mobilité et aux services quotidiens rendus à la population de la Région-capitale. "Il y a en tout cas des défis assez terribles à relever qui requièrent que nous soyons suffisamment forts au fédéral et en fédération Wallonie-Bruxelles", a-t-il encore dit. (Belga)

Nos partenaires