Elections12 Woluwe Saint-Pierre - W. Draps officialise son nouveau recours, pour dépenses électorales excessives

07/12/12 à 13:27 - Mise à jour à 13:27

Source: Le Vif

(Belga) Le bourgmestre sortant de Woluwe Saint-Pierre, Willem Draps (MR) a annoncé vendredi le dépôt d'un nouveau recours devant le collège juridictionnel de l'arrondissement de Bruxelles, cette fois pour violation de la loi sur les dépenses électorales, dans le chef de certains de ses adversaires, membres de la nouvelle majorité.

Parmi ceux-ci, le ministre cdH Benoît Cerexhe qui brigue le maïorat. Selon Willem Draps, la loi prévoit que lorsqu'une liste et/ ou un candidat bénéficie d'une publication d'un article dans un journal, la valeur de cette publication doit être prise en compte si elle ne s'effectue pas selon les mêmes règles qu'en dehors de la période pré-électorale. D'après lui, plusieurs de ses adversaires appartenant à la nouvelle coalition (Woluwe +, tendance cdH, FDF, Ecolo, Gestion communale) ont bénéficié de photos dans le périodique "Vivre à Woluwe" créé en vue des élections. Selon l'ancien éditeur responsable, cité par Willem Draps, d'aucun payaient leur présence dans ce journal de l'ordre de 1.000 euros la page sans que cela n'apparaisse aux lecteurs. Toujours d'après Willem Draps, ce type de démarche fut un des éléments à la base de la privation du mandat de bourgmestre de Jacques Vandenhaute en 2006. Dans "Vivre à Woluwe", certains atteignent selon lui des scores proches de celui de Jacques Vandenhaute dans Wolu News en 2006 (49 photos): Serge de Patoul (FDF) - 37 photos; Benoît Cerexhe (cdH) - 31 photos; Damien De Keyser (cdH) et Jacques Vandenhaute y sont apparus sur 25 et 10 photos. Willem Draps évalue les montants non déclarés à quelque 76.500 euros pour les trois listes. Concernant le recours qu'il a déposé au Conseil d'Etat au sujet de la fiabilité du vote électronique, Willem Draps a expliqué qu'en première instance le collège juridictionnel n'avait pas pris en compte le rapport d'experts adressé au parlement régional et qui a soulevé le problème que lui-même a évoqué dans son recours. (WAE)

Nos partenaires