Elections municipales en France - Le Premier ministre admet l'échec du gouvernement

30/03/14 à 23:36 - Mise à jour à 23:36

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, a reconnu dimanche que le revers subi lors des élections municipales par les socialistes au pouvoir était un échec pour le gouvernement et a promis que ce "message clair" serait "pleinement entendu".

Elections municipales en France - Le Premier ministre admet l'échec du gouvernement

Ces élections "ont été marquées par la désaffection significative de celles et ceux qui nous ont fait confiance en mai et juin 2012", a-t-il déclaré. Elles sont "l'occasion pour les citoyens d'adresser un message, ce message est clair, il doit être pleinement entendu", a ajouté le Premier ministre, qui pourrait perdre sa place lors d'un prochain remaniement. L'échec des municipales est "une responsabilité collective, j'y prends toute ma part", a ajouté le Premier ministre, qui cristallise les mécontentements depuis l'arrivée au pouvoir du président François Hollande il y a près de deux ans. Le chef de l'Etat comme son Premier ministre sont très impopulaires, ne recueillant qu'environ 20% d'opinions favorables. Selon un sondage réalisé de jeudi à samedi par les instituts Ipsos et Steria, près de huit Français sur dix (79%) souhaitent un changement de Premier ministre en cas de remaniement. Un remaniement est réclamé par 86% des Français, et le départ de Jean-Marc Ayrault est souhaité sur tous les bords politiques, y compris par 69% des sympathisants socialistes. Comme nouveau Premier ministre, 32% des Français sont pour le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, 20% pour son collègue des Affaires étrangères Laurent Fabius et 19% pour la maire de Lille (nord) Martine Aubry. Seuls 7% sont favorables au maintien de Jean-Marc Ayrault. Le sondage (pour France Télévisions, Radio France, Le Monde, Le Point, LCP/Public Sénat) a été réalisé du 27 au 29 mars par internet selon la méthode des quotas auprès de 1.533 personnes. (Belga)

Nos partenaires