Elections Italie - Reynders craint des difficultés pour les efforts d'assainissement italiens

26/02/13 à 10:03 - Mise à jour à 10:03

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre des Affaires Etrangères Didier Reynders n'est pas rassuré par la complexe redistribution des cartes de l'échiquier politique intervenue en Italie et la menace d'une impasse politique dans la péninsule.

Elections Italie - Reynders craint des difficultés pour les efforts d'assainissement italiens

En marge d'une visite de travail au Moyen-Orient, le Vice-premier ministre a souligné l'ampleur des efforts d'assainissement budgétaires que risque de connaître ce pays en cas de crise politique de longue durée. Les élections en Italie ont dessiné un paysage politique très partagé. Le centre gauche a obtenu une courte victoire à la Chambre, tandis que la majorité de centre droit de l'ex-Premier ministre Silvio Berlusconi a finalement obtenu le plus grand nombre de sièges au Sénat. "C'est une situation très compliqué&e. Nous devons attendre de voir si des négociations sont possibles entre les différents partenaires, mais je redoute que cela ne débouche sur une impasse durant une certaine période", a commenté le ministre belge des Affaires Etrangères, en marge de la visite de travail qu'il effectue à Bagdad, en Irak. Didier Reynders ne décèle pas un danger pour l'euro dans l'immédiat. "Mais pour l'Italie, si un temps d'arrêt devait survenir dans l'évolution positive du pays engagée par Mario Monti, cela pourrait s'avérer très dangereux pour les marchés financiers", a-t-il ajouté. Problème supplémentaire: le gouvernement italien en affaires courantes ne dispose pas de la majorité, comme ce fut le cas en Belgique, a souligné. Le Vice-premier ministre estime toutefois qu'il est prématuré d'évoquer de nouvelles élections. (PVO)

Nos partenaires