Elections en Angola: La Cour constitutionnelle rejette les plaintes de l'opposition

20/09/12 à 11:43 - Mise à jour à 11:43

Source: Le Vif

(Belga) La Cour constitutionnelle, organe suprême de la justice en Angola, a rejeté les recours des partis d'opposition qui contestaient la bonne tenue des élections générales du 31 août, a-t-on appris jeudi.

La Cour a en outre validé les résultats du scrutin du 31 août, donnant la victoire avec 71,84% des voix et 75 sièges sur 220 à l'Assemblée nationale au MPLA du président Dos Santos. Ce dernier a été automatiquement reconduit à la tête de l'Etat, en tant que chef du parti vainqueur. L'Unita, principal parti d'opposition, la coalition Casa-Ce et le partir Prs avaient déposé des recours -- déjà rejetés par la Commission électorale le 12 septembre -- pour contester, entre autres, la répartition des bureaux de vote, la composition des listes électorales, l'accréditation des scrutateurs. Ils affirmaient notamment que 35% de l'électorat n'a pas pu voter. Les observateurs africains et lusophones avaient pour leur part déclaré les élections libres et démocratiques. "Les irrégularités soulevées par l'Unita, Casa-Ce et Prs, sont infondées parce qu'elles ne reposent sur aucune preuve", a indiqué à l'AFP Luis Ferreira, juge-conseiller de la Cour Constitutionnelle. Le mandataire de l'Unita, Jose Pedro Cachuingo, a indiqué que sa formation allait "analyser la décision de la Cour Constitutionnelle, et interjeter un autre appel au niveau des instances internationales, car nous sommes pas satisfaits de cette décision". Selon la nouvelle Constitution angolaise, adoptée en début 2010, la décision de la Cour Constitutionnelle est irrévocable, en matière de contentieux judiciaire. (PVO)

Nos partenaires