Elections 2014 - Le communautaire intéresse bien moins les électeurs que l'emploi et le chômage

21/01/14 à 16:32 - Mise à jour à 16:32

Source: Le Vif

(Belga) Les questions communautaires, régulièrement présentées par les partis comme cruciales lors des campagnes électorales, n'apparaissent pourtant pas dans les enjeux prioritaires cités par les électeurs wallons, ont constaté des chercheurs l'UCL au cours d'entretiens en face à face menés après les élections législatives de 2007 et 2010. L'emploi, la santé, les pensions et l'éducation sont placées au coeur de leurs préoccupations.

Lors des élections législatives de 2007, à peine 1,5% des électeurs wallons se disaient intéressés par la réforme de l'Etat, 0,9% par les affaires étrangères et européennes et 1,2% par les questions éthiques. A l'inverse, ils étaient 15% à citer l'emploi et 12% la santé dans leurs préoccupations principales. Le réchauffement climatique inquiétait la quasi-totalité des électeurs wallons (95%). Dans ceux qui considèrent qu'il s'agit d'un problème sérieux, on retrouve une majorité d'électeurs Ecolo. Après les élections législatives de 2010, les enjeux principaux restaient les mêmes, avec l'emploi (13,5%) et les soins de santé (13,3%), devant les pensions (10,1%) et la sécurité sociale en général (9,8%). Les questions liées à la réforme de l'Etat ne recueillaient en 2010 que 3,2% de marques d'intérêt. Les impôts et le budget intéressaient moins en 2010 qu'en 2007 (8,4% contre 11,2%). Les enjeux en terme d'immigration et d'intégration des étrangers restaient à la marge, tant en 2007 (3,7%) qu'en 2010 (3,6%). Par ailleurs, 55% des électeurs décident entre le début de la campagne électorale et le jour de l'élection pour qui ils vont voter. Quelque 10% des électeurs se décident le jour J. (Belga)

Nos partenaires